Collège des autres acteurs de soins

Responsable : Marion GALLOIS et le Bureau de la SFAP

Contact : info-cnaas@sfap.org

Qu'est ce que le collège des autres acteurs de soins ?

Le collège regroupe les acteurs de soins directs comprenant des acteurs délivrant des soins directement au patient en établissement ou au domicile (exemple : psychomotricienne, kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, musicothérapeute, podologue, socio-esthéticienne, art-thérapeute…) et des acteurs de soins indirects comprenant les acteurs permettant la qualité du parcours du patient dans l'établissement ou au domicile (exemple : secrétariat, conseillère, directeur, comptable, agent d'accueil, gouvernante...).

Définition kinésithérapeute :
Responsable projet : Audrey Glon, Julien Groues

Les masseurs-kinésithérapeutes (MK) sont des auxiliaires médicaux dont l’exercice professionnel est encadré par le Code de la Santé Publique. La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement.
Les actes sont réalisés de façon manuelle ou instrumentale et ont pour objectifs de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Dans le cadre des traitements prescrits par le médecin et au cours de la rééducation entreprise, le MK est habilité à contribuer à la lutte contre la douleur et à participer aux soins palliatifs (Article R4321-9 du Décret n° 2000-577 du 27 juin 2000). En matière de prise en charge de la douleur, le MK participe à l’amélioration de la qualité de vie des patients en soins palliatifs et fait parti de l'équipe interdisciplinaire. Le soin palliatif implique que l'excellence technique du MK se mette au service de la relation de soin et du projet de vie du patient.

Référentiel métier kinésithérapeute.

Définition psychomotricien(ne)
Responsable projet : Lygie Aimé, Marion Rousseau

La psychomotricité est une discipline paramédicale qui s’intéresse à l'articulation corps-esprit. Le psychomotricien intervient auprès du patient par l’intermédiaire de médiations corporelles variées (ex : stimulations sensorielles et psychomotrices, activités d’expression corporelle et artistique, jeu, etc.) adaptées aux désirs, aux potentialités et aux capacités du patient, afin de l’accompagner vers un mieux-être psychocorporel et l'étayer dans son vécu propre. En soins palliatifs, le psychomotricien axera particulièrement son approche sur la recherche du confort et de mise en sens du vécu actuel du patient, participant du maintien de sa qualité de vie. Les soins en psychomotricité veilleront au soutien de l’identité du patient en favorisant le plaisir du ressentir, de l’éprouvé et de l’émouvoir et en laissant la place à toute sa créativité. Cette approche prendra tout son sens dans l'interdisciplinarité et la complémentarité des interventions de chaque professionnel.

Référentiel Métier Psychomotricien

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006066735&dateTexte=20100924

Définition Musicothérapie
Responsable projet : Emilie Tromeur-Navaresi, Emmanuelle Ledeuil et Jean-François Labit

La musicothérapie est une pratique de soin, de relation d’aide, d’accompagnement, de soutien ou de rééducation, utilisant le son et la musique, sous toutes leurs formes, comme moyen d’expression, de communication, de structuration et d’analyse de la relation. Elle s’adresse, dans un cadre approprié, à des personnes présentant des souffrances ou des difficultés liées à des troubles psychiques, sensoriels, physiques, neurologiques, ou en difficulté psycho-sociale ou développementale. Elle s’appuie sur les liens étroits entre les éléments constitutifs de la musique, l’histoire du sujet, les interactions entre la/les personne(s) et le musicothérapeute

Référentiel Métier Musicothérapeute

Définition orthophonie
Responsable projet : Laure Lelièvre, Agnès Brabant

L’orthophoniste, soumis à prescription médicale, évalue et prend en charge les difficultés de communication fréquentes en soins palliatifs (aphasie, dysarthrie, voix, maladies neurodégénératives) afin d’identifier les besoins ainsi que les stratégies de communication fonctionnelles. Avec le patient et son entourage, il met en place des aides à la communication afin de révéler ses compétences et maintenir un lien de qualité. Il intervient également en cas de troubles de la déglutition afin d’aider le patient à continuer de s’alimenter et s’hydrater en réévaluant régulièrement la balance bénéfice-risque. Il informe et forme le patient et son entourage dans son projet de vie. Parce que la communication et de la déglutition sont au cœur du soin, l’orthophoniste transmet aux professionnels de santé et aux autres intervenants des stratégies et des outils pour améliorer la qualité de vie et/ou de fin de vie des patients.  

Référentiel Métier orthophoniste

Définition ergothérapie
Responsable projet : Evodie Dolmen

L’ergothérapie est une profession paramédicale qui évalue et accompagne, sous prescription médicale, les personnes présentant des dysfonctionnements physiques, psychiques, cognitifs, ou sociaux. C'est par le biais d'activités (soins personnels, loisirs) et d'autres exercices globaux et analytiques que l'ergothérapeute intervient dans le but de préserver et développer l’indépendance et l’autonomie dans l’environnement quotidien et social du patient. En soins palliatifs, il contribue à l’amélioration de la qualité de vie, notamment en terme de confort et de bien-être. La dynamisation du patient, l’amélioration et/ou le maintien de la moindre capacité facilitant sa vie quotidienne ainsi que le soutien psychologique offert par l’espace et la relation thérapeutique, sont avant tout recherchés. Les interventions mise en place sont régulièrement et progressivement adaptées, en tenant compte de l’évolution du patient. L’objectif global est de soutenir la personne dans l’expression puis, si possible, dans la réalisation de ses derniers désirs, et ainsi de donner une valeur à la vie dans le temps qui reste.

Référentiel métier

http://www.anfe.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=81&Itemid=105

 

 

 

 

 

 

Fichiers joints: