Présentation de la SFAP

Qu'est-ce que la SFAP ?

Créée en 1990, la SFAP (Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs) regroupe les principaux acteurs français du mouvement des soins palliatifs :

Plus de 5.000 soignants, libéraux ou hospitaliers, sont impliqués dans la démarche palliative, qu'ils travaillent dans les unités (USP), dans les équipes mobiles (EMSP) ou dans les réseaux de soins palliatifs (médecins, infirmières, psychologues, kinésithérapeutes, aides-soignants, travailleurs sociaux…). Parmi eux, on compte de nombreux enseignants universitaires.

Près de 200 associations d'accompagnement, fédérées ou indépendantes, rassemblent plus de 25.000 membres dans un élan de solidarité envers les personnes malades.

La SFAP est une association de type loi 1901, à but non lucratif. Elle porte le nom de "société" non pour une raison commerciale, mais parce qu'elle est reconnue en tant que "société savante". Une société savante regroupe des experts qui, par leurs travaux et leur réflexion, font avancer la connaissance dans leur domaine d'activité.

Quel est le rôle de la SFAP ?

Sa mission est de représenter, de stimuler et de faciliter l'action des personnes morales ou physiques impliquées dans le mouvement des soins palliatifs et de l'accompagnement des personnes en fin de vie. Elle agit dans le but de développer et d'améliorer :

  • la prise en charge des personnes,
  • la qualité des soins et de l'accompagnement.

La SFAP n'est pas une fédération à proprement parler et elle n'a pas non plus le souhait d'uniformiser le mouvement des soins palliatifs et de l'accompagnement. La SFAP se définit comme :

  • un espace de réflexion, de recherche, de recommandations et de formation,
  • un vecteur de solidarité, de coopération et de mutualisation des savoirs et des savoir-faire,
  • un observatoire des pratiques sociales et professionnelles,
  • un porte-parole des personnes engagées dans ou concernées par les soins palliatifs et l'accompagnement.

Comment la SFAP remplit-elle son rôle ?

Concrètement, le projet associatif de la SFAP s'articule autour de 4 pôles d'activités qui rassemblent différents groupes de travail.

La SFAP regroupe, anime et fédère tous les acteurs des soins palliatifs adhérant à son projet, aux niveaux régional et national.
Elle met en réseau et en mouvement les professionnels de santé et les bénévoles d’accompagnement.
Elle organise un espace de travail, de débats, d’information et de formation.

La SFAP est une « Société Savante » qui développe les pratiques et les savoirs dans les domaines de la médecine palliative, du soin et de l’accompagnement de fin de vie.
Elle développe la recherche et renforce la qualité des pratiques en mettant en place des dispositifs de partage, de formalisation et de transmission de l’expérience.
Elle transmet cette expérience et ces connaissances en soutenant la diffusion des travaux de recherche, formations, lieux d’échanges et productions médiatisables, notamment au cours de son congrès annuel.

La SFAP s’assure de la mise en œuvre des dispositifs législatifs et réglementaires qui favorisent l’accès de tous aux soins palliatifs et à un accompagnement de qualité. Elle a aussi une fonction de veille, d’alerte, par son écoute des situations difficiles qui lui sont confiées.
Elle est une force de proposition pour faire évoluer ces réglementations et ces dispositifs au regard de l’évolution des besoins et des mentalités sociétaux.

La SFAP diffuse auprès de toute la société la culture palliative issue des pratiques d’accompagnement et de soin.
Elle est le porte-parole des personnes engagées dans le mouvement ou concernées par les soins palliatifs et l’accompagnement.
Elle sensibilise l’opinion et le grand public sur l’importance de la généralisation des soins palliatifs.

Au sein de ces 4 pôles d'activités, les différents groupes de travail thématiques rassemblent des membres concernés par le sujet traité et venant de différents Collèges de la SFAP. Croisant des compétences, des expériences et des points de vue complémentaires, ils contribuent collectivement à accroître les connaissances dans le domaine et à faire évoluer la réflexion, les mentalités et les pratiques.

L'action de la SFAP auprès des pouvoirs publics a largement contribué au vote par le Parlement, à l'unanimité, de la loi du 9 juin 1999 "visant à garantir le droit à l'accès aux soins palliatifs".
Depuis, la SFAP s'emploie à rendre effective la garantie de ce droit des personnes malades, pour que quiconque en a besoin puisse réellement bénéficier de soins palliatifs de qualité, quels que soient son âge, sa situation personnelle et l'endroit où il se trouve.

Fichiers joints: